Allergies de printemps : le point naturo

allergiesAu printemps le Soleil pointe le bout de son nez, les bourgeons fleurissent, les oiseaux chantent et la nature se réveille. La vie reprend et pour la plupart d’entre nous cela a quelque chose de magique.

Sauf que pour près de 2 millions de français, ce renouveau est plutôt synonyme de nez bouché ou qui coule, de démangeaisons aux yeux. Ils sont rouges, ils pleurent avec aussi peut être des difficultés à respirer, des démangeaisons un peu partout, des maux de tête, de la fatigue… Les réactions allergiques sont nombreuses et la population touchée augmente de près de 5% par an. Les conséquences sur la qualité de vie et les activités quotidiennes sont très importantes.

Mais qu’est-ce que le rhume des foins ?

 

Appelée également allergie saisonnière ou rhinite allergique la réponse allergique est tout simplement une réaction excessive de l’organisme à l’introduction d’une substance étrangère (antigène) et non dangereuse mais identifiée comme agressive par l’organisme.

Rhinite allergique du printemps, rhinite, rhinopharyngite, otite, sinusite, laryngite, bronchite, trachéite, asthme, bronchiolite du nourrisson, bronchite asthmatiforme, eczéma, saviez vous que toutes ces maladies sont associées à l’allergie ?

Première bonne nouvelle, cela n’est pas une fatalité ! Des solutions naturelles permettre de retrouver de la vitalité en ces périodes de crises. D’ailleurs cela concerne également toutes sortes d’allergies. Patience vous allez bientôt comprendre pourquoi.

Pour cela je vous dévoile une notion fondamentale en naturopathie. La notion de terrain.

 

Qu’est-ce que le terrain ?

 

Le terrain est composé des liquides de notre organisme qui transportent les nutriments aux cellules et leurs déchets vers la sortie. On les appelle aussi les humeurs et représentent 70% de notre poids total. Ces liquides sont également composés de nos défenses immunitaires.

Lorsque les liquides sont encombrés de déchets ils stagnent et demandent un travail supplémentaire à l’organisme et aux défenses immunitaires qui peinent à les évacuer.

On pourrait dire que le vase est plein et que la prochaine goutte d’eau le ferait déborder.

C’est exactement ce qui se passe alors dans l’organisme avec l’arrivée des pollens par exemple. Le système immunitaire s’emballe car il n’arrive plus à gérer les déchets qui encrassent et à la moindre agression extérieure les réactions sont puissantes et disproportionnées. Cela fonctionne également avec tous types d’allergènes.

 

Mais alors pourquoi sommes-nous de plus en plus nombreux à être allergique à des éléments basiques ?

 

L’explosion est étroitement liée à l’industrialisation de la société car les facteurs génétiques sont peu représentatifs. En effet, l’allergie n’est pas héréditaire mais proviendrait d’un état atopique, autrement dit la transmission d’un état inflammatoire.

Ces phénomènes étaient encore rares à la fin du 19è siècle. L’excès d’hygiène, l’explosion des médicaments,  la pollution atmosphérique (diesel, peintures, particules volatiles, mutation des pollens…), le stress, les émotions, l’alimentation (aliments raffinés, carences en nutriments, appauvrissement des sols, industrialisation)… sont autant de facteurs dont l’organisme a du mal à s’adapter et qui conduit à un système immunitaire plus vulnérable car surchargé et encrassé.

La bonne nouvelle c’est qu’il y de nombreuses choses à faire pour renforcer et soutenir son immunité.

 

SOUTENIR LE SYSTEME IMMUNITAIRE = Agir en prévention

 

1/ Detox

 

La cure de detox est un protocole qui fait partie des fondamentaux de ma pratique. Cela n’a rien à voir avec ce que l’on voit un peu partout. Selon les principes naturopathiques cela se fait sur plusieurs jours à plusieurs semaines et de manière adaptée à la physiologie, au rythme de vie, à l’état émotionnel et à la vitalité de chacun.

Pour résumer, l’idée est de stopper la ou les sources de surcharges et de libérer la force vitale afin de relancer le processus naturel d’élimination des déchets de l’organisme. Cela passe également par le soutien et la stimulation des portes de sortie du corps que l’on appelle aussi organes d’élimination ou émonctoires.

En étant accompagné par un naturopathe celui-ci adaptera le protocole d’après un bilan d’hygiène personnalisé avec des outils naturels de soins adaptés à votre terrain et vos humeurs.

Lorsque l’on prend le temps d’observer la nature il est toujours intéressant de remarquer que les végétaux de saison ont des propriétés désencombrantes naturelles : pissenlit, ortie, ail des ours, radis… qui permettent de favoriser l’élimination des déchets.

 

2/ Renforcer la barrière intestinale

 

Le lien peut paraître moins évident mais l’intestin est la frontière entre le milieu intérieur et extérieur. Il filtre les nutriments, les toxines, les toxiques, les agents pathogènes. Composé de cellules soudées par des jonctions serrées, le tissu lymphoïde intestinal est en lien direct avec le microbiote qui vit dans la lumière intestinale. Si l’un des deux est déséquilibré, l’autre en pâtira rapidement, surchargeant l’organisme. Ils ont donc une relation directe aux maladies allergiques.

Une barrière intestinale affaiblit laisse passer trop de déchets et encombre l’organisme.

Le déséquilibre de la flore quant à lui augmente la réactivité aux anticorps de la voie TH2 (immunité acquise).

 

Il est donc important d’agir sur l’alimentation et de l’adapter

 

  • Réduire les aliments qui perturbent la flore tels que le sucre, le sel, le gras saturé et trans. On retrouve ces aliments principalement dans les produits industriels (même en bio)
  • Éviter les aliments qui irritent la muqueuse intestinale tels que le gluten et les produits laitiers. Ces derniers favorisent en plus la production de mucus qui congestionne les poumons et les sinus.
  • Favoriser une alimentation riche en fruits et en légumes frais et de saison qui apportent une bonne dose de nutriments indispensables à la bonne santé. Consommés crus mais également cuits avec des modes de cuisson douce.
  • Privilégier les céréales ½ complètes et les légumineuses afin de favoriser des aliments riches en nutriments et en fibres indispensables à la flore.
  • Penser à consommer des bonnes huiles vierges, bio et pressées à froid riches en omégas 3 (colza, cameline, carthame), des graines de chia, chanvre ou lin pour lutter contre l’inflammation
  • Privilégier les aliments bruts, peu transformés et de qualité bio afin de limiter les pesticides, les adjuvants…

3/ Bougez !

L’encombrement des liquides organiques que nous avons évoqué précédemment entraînant une surcharge des liquides et une mauvaise circulation le mouvement est alors tout indiqué. Il aide à faire circuler les liquides (les humeurs) et à les désencombrer.

  • Avoir une activité physique régulière qui vous plaît vous permettra de réactiver la circulation de vos liquides et de lutter contre le stress
  • Bougez chaque jour, évitez de rester assis trop longtemps. Faites des pauses régulières, des étirements, marchez (au moins 30 minutes par jour).

 

4/ Optez pour une gestion du stress efficace

Le stress est un véritable problème de société et un facteur important dans l’entretien du processus inflammatoire de l’organisme. En gros il monopolise tout l’attention du système immunitaire. Prendre du temps pour apprendre à gérer son stress en amont vous permettra de réduire le processus inflammatoire de l’organisme et reposer votre système immunitaire.

 

  • Yoga, Tai chi, Qi Gong, sophrologie, techniques de relaxation, méditation, pleine conscience, marche méditative… ou toute activité qui vous détend. L’important est de s’y mettre car cela représente un aspect important de l’allergie.

 

Prendre conscience de cela, faire les liens avec notre hygiène de vie, commencer à mettre en place des habitudes qui font du bien seul ou choisir de se faire accompagner permet un mieux-être en profondeur.

On le voit bien les allergies sont complexes. Il n’y a pas de recette unique, applicable à tous. Les réponses de chaque individu vont déterminer ce dont il a besoin. Deux personnes qui présentent le même symptôme, n’auront pas les mêmes conseils, parce que leur histoire est différente. Ce processus est à envisager sur le long terme afin d’être appréhendé comme une nouvelle hygiène de vie. Et les bénéfices sur la vitalité et la bonne santé sont précieux!

Informations trouvées ici : http://www.naturopathemarseille.fr/reponse-naturelle-aux-allergies/

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s